02/08/2011

Les bons petits soldats de la PMA

Quand est-ce qu'on sait que c'est trop, qu'il faut arrêter, ou prendre une pause? Quand sait-on qu'on est au bord de la rupture? Faut-il attendre qu'il soit trop tard? Trop tard pour quoi d'ailleurs?

Le jour où je serais enceinte j'irais mieux...et si ce n'était pas vrai? Si j'angoissais de plus belle?

Peut-être que finalement la nature n'est pas si mal faite et que je ne suis simplement pas faite pour ca?

Bref, rdv chez gygy le 08 Aout pour débriefing.

Je n'ai pas repris les traitements pour IAC 5, je n'en peux plus de toute cette pression. Chéri ne comprenait pas pourquoi, il a peur de laisser passer une chance. J'ai dis que on ne la laissait pas passer, juste on la reporte.

Normalement on passe en FIV. Mais y a t il vraiment plus de chance? si IAC a pas marché est ce que FIV sera plus convaincant?. Je voudrais juste arriver à ne plus penser...

On part une semaine le 12 aout en zelande avec 2 couples d'amis et...leurs 5 enfants ;-)

On est juste un peu maso, je sais, mais on les adore (surtout lorsqu'elles crient au téléphone qu'elles nous aiment très fort).

16/07/2011

DPO 10: On ressent quoi quand on est enceinte?

Non, si je demande ca, c'est juste parce que je m'écoute beaucoup, trop? en ce moment...

Lors de IAC1: tiraillements ventre + poitrine, j'y croyais à fond: résultat 0

IAC2 : rien ressenti, j'y croyais à fond: résultat 0

IAC3 : rien ressenti, j'y croyais pas de trop: résultat 0

IAC4 : poitrine gonflée, ventre aussi, tiraillements partout, j'y crois pas du tout (pour dire je viens de faire le calcul pour voir à quel jour on était, alors que les autres fois je savais), résultats...vendredi prochain.

 

Bref je ne sais plus à que Saint (sein? mouhahahahaha) me vouer. Parce que bien sûr, si minime soit-il, l'espoir est quand même bien là, et la décéption sera comme toujours plus importante que la fois précédente, je le sais.

 

On m'a proposé de faire du Reiki? quelqu'un connaît? normalement je suis hyper réfractaire à ce genre de chose, mais je dois bien avouer que la médecine traditionnelle (même si je ne veux pas cracher dans la soupe, parce que quand même) me décoit de nombreux côtés: marre de n'être qu'un utérus sur pattes, un taux d'hormones ou un nombre de follicules...Ai besoin d'être un peu recentrée sur ma santé à moi je crois. Le Pilates m'aides déjà beaucoup pour ça, mais j'ai envie d'aller plus loin.

 

 

11/07/2011

WE gâché

Ce we Festival des Ardentes à Liège/ en vrac: Kesiah Jones, Puggy, Philippe Katerine, Suarez, Mika, ...que du comme j'aime. Des amis plus vus depuis longtemps, du soleil, tout parfait. Puis un sms reçu d'une de mes meilleures amies. Elle est homosexuelle et depuis qu'elle est avec sa compagne actuelle nous nous sommes un peu perdu de vue, mais chaque fois qu'on se voyait, c'est comme si on c'était quitté la veille. Il y a deux mois elle m'annonce qu'elle rentre dans le circuit pour tomber enceinte, avec donneur bien évidemment. Je lui répond un mail long comme une tartine, en lui posant plus de questions sur ses traitements, lui demandant comment ça allait se passer pour elles, lui expliquant mon parcours long, très long, si difficile et si douloureux, lui souhaitant bien sur que ça fonctionne vite mais qu'elle ne doit pas se décourager si ce n'est pas du premier coup. Bref, je ne lui ai pas brossé un tableau tout rose. Mais que bien sur j'etais à sa disposition si elle avait des doutes ou des questionnements. Je me suis vraiment livrée à elle ce jour là.

 

Je n'ai jamais reçu de réponses. Je me suis alors dit que j'étais alors aller un peu trop loin dans l'intimité. Sauf que avant on se disait tout, absolument tout.

Donc hier elle m'envoie un sms: on est il je me réjouis trop de te voir. Et au moment ou je veux la serrer dans mes bras, elle a un mouvement de recul/ Ga, il faut que je te dise je suis enceinte, c'est génial non?

Oui bien sur, c'est génial pour elle. Mais elle m'aurait donné une gifle que ça m aurait fait le même effet. Alors qu'une autre amie commune l ayant vue juste deux min avant lui a dit d'être quand même délicate avec moi, parce que c'est très dur. Je dois dire que j a écourté, juste  les félicitations d'usage et ai rétorqué que mon mari m'attendais et que je devais le rejoindre.

Puis est arrivé le moment de la culpabilité, je n ai pas été une vraie amie, je ne me suis pas réjouie avec elle comme j'aurais dû. Mais finalement elle n a pas été non plus une vraie amie, loin de là, elle aurait pu d'abord me demander par exemple comment j'allais, d'être désolée de n avoir pas répondu à mes e-mails et de n'avoir JAMAIS pris de nouvelles alors qu'elle savait que je vis des moments difficiles, depuis longtemps.

 

Est-ce que du jour où on tombe enceinte on devient une sale égoiste qui ne pense plus que à son bidon sans se soucier aucunement des douleurs et des malheurs des autres?

Je ne dis pas qu'elle ne devait pas me le dire, loin de là, mais il y a l'art, la délicatesse et la manière, et alors peut être j aurais pu me réjouir pour elles. Là j'arrive juste à me dire qu'elle m'ont pris ma place.

 

Je sais, je suis méchante.