15/06/2011

Pilates

C'est fou comme ca me fait du bien, je n'en reviens pas moi-même. Un moment rien que pour moi où mon soucis principal est de ne pas oublier de respirer (bon et contracter les abdos aussi accessoirement).

Je ne sais pas si c'est la gentillesse de la prof, la zénitude du lieu, la musique calme ou sans doute tout ca à la fois, mais je me sens détendue quand je sors de là. Pour moi qui n'ai jamais fait un quelconque sport de toute ma vie, on peut presque parler d'exploit. Nous sommes peu nombreuses aussi, et personne qui ne mette son petit corps de rêve en valeur dans des mini justaucorps, ca aide à se sentir bien aussi.

Pourtant je suis sans doute la moins douée (bon la moins expérimentée aussi), mais comme tout le monde est très concentré sur sois même, ben il n'y a aucun regard moqueur ou ne fut ce que appuyé qui fait fuir dans les salles traditionnelles.

Vraiment, j'ai trouvé la bas ma place, où juste mon esprit déconnecte...et ca c'est énorme

24/05/2011

plus de 3 ans

Arrêt de la pilule en janvier 2008...plus de 3 ans maintenant...Mes amies m'ont gardé dans un carton à mon nom les vêtements de leurs enfants...c'était certain, pour Noël nous serions parents.

Et puis un mois à passé, première déception, 2 mois, puis 3...puis les premiers tests d'ovulation...et toujours rien. Presque 1 an déjà, il est temps d'en parler à gyné...qui prescrit des examens à supermari. Les tests ne se révelèrent pas si super que ça. Qu'à celà ne tienne, une cure de "vitamines" et il n'y paraîtra plus. C'est sûr, pour Noël nous serons parents.

En effet, ses tests s'avèrent meilleurs...mais toujours pas de bébé à l'horizon. Tiens et si le problème venait de moi? Nouveaux tests, nouveaux examens, hysteromachinchouette, test de Hunhner (plus humiliant que ça je n'ai pas encore connu), échographies, prises de sang..mais non, tout va bien...et toujours rien.

Rendez-vous donc est pris en centre PMA, les résultats sont bons, il n'y a pas de raison, juste une petite aide à la procréation en vue d'une insémination, un tout petit traitement au clomid pour stimuler correctement. Cette fois aucun doute un bébé à Noël, il ne peut en être autrement.

C'était sans compter sur la malchance, petit problème de surdosage au clomid, 7 follicules matures, c'est beaucoup trop et beaucoup trop risqué. Rapports protégés qu'ils ont dit...(disons plutôt que là on en a profité pour faire une pause tout court dans les rapports qui ne sont plus que "programmés" depuis bien longtemps). Mais ce n'est pas grave, juste une petite adaptation du traitement. Nous passons donc à 1 cachet au lieu de 2, échographies, prises de sang, il y a un mieux, 4 follicules...mais c'est encore trop... Réadaptation, 1/2 cachets et là le coup de grâce: 10 follicules.

On m'appelle joyeusement la poule pondeuse... sauf que mes jolis oeufs ne peuvent être utilisés.

Et puis, et puis comme un malheur n'arrive jamais seul, ma boîte a dû licencier...oh pas que moi c'est sûr, licenciements économiques, mais si j'ai fais partie du lot c'est parce que j'étais en PMA. Mon boss me l'a clairement expliqué. Limite en me disant que ainsi je pourrais mieux me concentrer sur mes projets d'agrandissement de famille. Sauf que, eh bien sauf que avant d'avoir un bébé il faut bien payer le crédit.

 

Donc arrêt de tout traitement, recherche de boulot, faire mes preuves auprès de mon boss...Pour ce Noël c'est déjà foutu.

Une pause plutôt bienfaitrice aussi...

 

Par contre supermari insiste, 6 mois c'est assez il faut recommencer. On ne passera pas toute notre vie à espérer, on se donne jusque fin d'année. Changement donc de traitement: piqûres le soir pendant 10 jours, + écho et prise de sang le matin.

1 magnifique follicule de 24 mm, insémination, espoir...puis plus rien.

Il doit y avoir un problème, les douleurs ont été telles que j'ai cru faire 2 crises d'appendicite, une de chaque côté ;-)

à la visite de contrôle, rien à signaler, pas de polypes et c'est une bonne nouvelles,par contre un magnifique follicule se préparait tout seul dans son coin, 20 mm celui-là.

Alors elle à dit on tente, on n'a rien à perdre...

Il y à neuf jours maintenant...

Et comme d'habitude, on attend.

 

23/05/2011

Zénitude attitude

Oh je ne suis pas une grande écrivain, je n'ai pas du tout cette prétention, loin de là, mais je m'aperçois au fil des jours qu'écrire me permet juste à moi même de mettre des mots sur mes angoisses. Et ca c'est plutôt positif.

Moi qui n'ai jamais réussi à tenir un journal plus loin que la page de titre ( sisi, j'ai de très jolis carnets avec en première page "ceci est mon journal"), ici j'ai envie d'écrire tous les juors, parfois même plusieurs fois et ce grand exploit, depuis au moins 5 jours...qui peut prédire combien de temps vais-je tenir (comme le sport ou le régime d'ailleurs humhum).

Tout ce que je sais, c'est que là, maintenant, à cet instant , ca me fait du bien. Que demander de plus?

Et puis personne ne sait jamais ce que lui réserve demain...